HORAIRES d' OUVERTURE DES SITES

LE HANGAR d' AIMA, à SALIES :

Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi et Samedi de 10 heures à 17 heures (journées continues)

ATTENTION : La bourse d'échange - "Le Coin du Trocoeur" du Hangar d'AIMA - est ouverte  Lundi et  Jeudi, de 10 heures à 17 heures, et Samedi, de 14 à 17 heures.

 

LE HANGAR du TROCOEUR, à CAME et sa boutique :

Lundi, Mardi, Jeudi, de 10 heures à 17 heures (journées continues)

et tous les premiers Samedis du mois (soit le Samedi 2 Juin)

 

LE COIN du TROCOEUR, à BARDOS :

Lundi, Mardi, Jeudi, de 10 heures à 17 heures (journées continues)

Et Vendredi et Samedi, de 14 à 17 heures.

Prochaine braderie : Samedi 30 Juin

 

 

   

ECHOS d'AIMA
Contact

06 83 56 54 49

05 59 56 43 51

aima.letrocoeur@gmail.com

AIMA
au Bourg
64520 CAME

TROCOEUR
Diaporama

AIMA

Recherche



Bienvenue sur le site de AIMA le troCoeur

Bonjour et Bienvenue sur le site d'AIMA (Allons Imaginer un Monde d'Amitiés), association humanitaire et caritative créée en 2002, reconnue comme Entreprise Solidaire d'Utilité Sociale (agrément ESUS) et construite aujourd'hui autour de 4 champs d'actions dans 3 communes : Salies de Béarn, Came et Bardos :

- L'envoi de camions d'aide matérielle dans les Pays de l'Est (110 camions 38 tonnes depuis 2003, dont 38 depuis 2016 (Ukraine, Lettonie, Lituanie, Roumanie...-), en sauvant des déchetteries le mobilier de centres de vacances, de maisons de retraite, d'hôpitaux, d'internats... Ne JETEZ PLUS, donnez ! Ne GASPILLONS PLUS, partageons ! Grâce à un conventionnement avec VALDELIA, AIMA peut débarrasser votre mobilier professionnel gratuitement 0682368565  

-> Exemple de préparation d'un convoi http://youtu.be/3s43TyOjFoY

SAM_3623.JPG
SAM_1260.JPG

- Un magasin solidaire de troc à Bardos (64) fréquenté par 700 familles : LE COIN DU TROCOEUR (ouvert les lundi, mardi, jeudi de 10h à 17h et les vendredi et samedi de 14h à 17h - sauf exception (braderie, vacances scolaires... tél pour info 0683565449).

 

mains.jpgtom.jpgSAM_3999.JPG  SAM_4006.JPG SAM_4004.JPG

- Le jardin solidaire au naturel, de production de légumes anciens, de formation et d'accueil pour publics en grande difficulté ainsi que pour des scolaires : LE JARDIN DU TROCOEUR clôturera sa vie à Bardos le 26 mai 2018... Venez avec vos pots et vos petites pelles pour collecter plan, semis, graines, framboisiers, fraisiers, mûriers, et d'autres trésors... 

 SAM 0244SAM 0264

- Un hangar solidaire : collecte de mobilier et autres objets d'occasion en très bon état et revente à petit prix : réemploi, réutilisation, transformation, recyclage... protection de l'environnement : LA RECYCLERIE DU HANGAR DU TROCOEUR, est une recyclerie située à Came. Le hangar a été soutenu en 2014 par l'Europe (projet 4.2.3. FSE - janvier à octobre 2014).

Ouverture tous les lundis mardis et jeudis de 10h à 17h , et tous les premiers samedis de chaque mois

Tél de Laurence pour vos dons de mobilier : 0559319753

NOUVEAU !!!  Une recyclerie de mobilier professionnel

(scolaire, bureaux, literie professionnelle, mobilier centres de vacances, etc...) Le Site de CAME a déménagé dans un hangar plus grand et fonctionnel, à la Zone Industrielle du HERRE à Salies de Béarn. Pour tout renseignement : 0682368565 ou 0559380330

Ouvert tous les lundi, mardi, jeudi, vendredi et samedi de 10h à 17h. 

http://aima.over-blog.com/2016/01/le-hangar-pro-du-trocoeur-5eme-dimension-d-aima.html

 

Nos valeurs sont la solidarité, la convivialité,

l'anti-gaspillage et la sauvegarde de la biodiversité.

NOUS ACCUEILLONS TOUT PUBLIC de 0 à 99 ans ! Chacun, quelque soit son âge, ses difficultés... a sa place et son rôle à jouer pour rendre le MONDE plus BEAU !

Vous pouvez nous retrouver aussi, de manière plus détaillée, sur notre blog : 

http://aima.over-blog.combiggrin

 

logo.jpg


Les 3 dernières nouvelles

 

Fondé en 2011, l'éco-organisme français VALDELIA est agréé par le Ministère de la transition écologique et solidaire avec la mission de collecter, recycler et/ou réemployer le mobilier professionnel. 

Parmi la centaine de structures de l'économie sociale et solidaire françaises conventionnées avec VALDELIA pour le réemploi, trois, dont AIMA, mènent des actions de solidarité internationale. 

Depuis 2013, AIMA a donc signé une convention avec VALDELIA lui permettant de collecter du mobilier professionnel de qualité et de l'envoyer dans les Pays de l'Est, auprès d'institutions, de fondations ou de communes en ayant besoin. 

Est arrivé le moment du bilan : VALDELIA et AIMA ont été invités à rencontrer les partenaires impliqués sur le terrain de Lituanie. Un établissement Lituanien de Vilnius a organisé un voyage d'études de trois jours avec trois objectifs principaux : découvrir les besoins en mobilier professionnel dans les institutions, rencontrer le Ministère des Affaires Sociales et du Travail pour lui présenter la démarche de réemploi et découvrir les conditions de recyclage des objets arrivant en fin de vie. 

 

De gauche à droite, Arnaud Humbert-Droz, directeur de Valdelia, Laima notre interprète, Audrey Diaz, ingénieur innovation chez Valdela, Sigrid Dumaz, présidente de Aima, deux responsables d'institutions et Arunas Kiausas, directeur d'institution et président de l'association des directeurs des établissements publics de Lituanie. 

Valdelia et Aima ont eu l'opportunité de rencontrer les deux associations têtes de réseaux regroupant la majorité des établissements médico-sociaux publics, privés ou municipaux de Lituanie : Arunas Kiausas de Anyksciai (à droite sur la photo ci-dessus) et Petras Jurgilas de Vilnius (à droite sur la photo ci-dessous).  

 

Nous avons pu visiter une quinzaine d'établissements de 30 à 300 résidents. Beaucoup ont été rénovés ou sont en cours de rénovation. Souvent, la structure compte plus de un salarié (tous corps de métier confondus) pour deux résidents. 

Le problème majeur présenté par les responsables, c'est le manque de place dans les chambres, hébergeant souvent 4, 3 ou 2 résidents et les sanitaires, trop rares et dans les couloirs. Les lits fonctionnels font défaut. On voit de plus en plus de lits électriques, mais la majorité sont des lits fixes, mécaniques ou hydrauliques. Année après année, les progrès sont visibles : de plus en plus de structures aménagent des sanitaires communs pour deux chambres, et multiplient les chambres individuelles. 

 

L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie

Lorsque les résidents sont valides, ils ont souvent des lits en mélaminé, trop bas, fixes... Mais on a rencontré des résidents heureux d'avoir pu bénéficier d'une place en institution. En effet, la population est vieillissante et les listes d'attente sont longues. Environ 30 % des maisons dans les campagnes n'ont pas encore l'eau courante, et les toilettes sèches sont au fond du jardin. Il est facile d'imaginer les difficultés pour les séniors à vivre seuls et à être autonomes à domicile, surtout l'hiver, quand il fait régulièrement -10 ° ou moins. 

 

L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie

 

Arunas Kiausas, le président de l'association des institutions publiques, nous a fait rencontrer Kestutis Tubis (à gauche), le maire de Anyksciai.

Celui-ci a une vraie réflexion sur le maintien à domicile des personnes âgées et des handicapés. Il a accueilli avec intérêt les projets solidaires menés par Valdelia et AIMA, par l'envoi de mobilier professionnel de seconde main. Il est favorable à l'idée de recevoir des photos et l'inventaire du mobilier disponible, et, s'il estime qu'il correspond à leurs besoins, il recevra 120 m3 de bon mobilier, et en financera le transport. Les besoins sont réels dans les familles et elles ont besoin d'être soutenues, déclare-t-il. 

Une rencontre à Vilnius, au ministère de la Sécurité Sociale et du Travail, a permis à VALDELIA d'exposer ses missions et son fonctionnement vertueux en France, mais aussi en Lituanie, Lettonie, Ukraine, etc. en soutenant financièrement les actions d'AIMA et en proposant des gisements de mobilier de qualité. Toujours à la pointe de l'innovation sociale et de la recherche, Valdelia, chargé de la collecte et du recyclage du mobilier professionnel, cherche à développer, chaque fois que c'est possible, le réemploi.

Le ministère a vivement remercié Valdelia et Aima pour leurs actions positives, mais aussi pour les échanges réalisés, notamment par l'organisation de voyages d'études pour les directeurs d'institutions de Lituanie venant découvrir les pratiques professionnelles de leurs homologues français. 

Les éco-organismes français tels de VALDELIA, et ECO-SYSTEME / RECYLUM, sont vigilants quant à la fin de vie des objets dont ils ont la responsabilité. C'est tout naturellement que nous avons souhaité visiter un centre de tri à Vilnius. 

Créé il y a une quinzaine d'année, nous avons découvert un centre de tri performant et moderne, respectant les directives européennes.  

La séparation des différents éléments constituant les matelas et sommiers est réalisée à la main.
La séparation des différents éléments constituant les matelas et sommiers est réalisée à la main.
La séparation des différents éléments constituant les matelas et sommiers est réalisée à la main.
La séparation des différents éléments constituant les matelas et sommiers est réalisée à la main.

La séparation des différents éléments constituant les matelas et sommiers est réalisée à la main.

En ce qui concerne les DEEE (déchets d'Equipements Electriques et Electroniques), la collecte est gratuite pour tous les professionnels.

Nous avons vu plusieurs containers dans les lieux publics et les institutions. Par contre, pour les autres déchets, les professionnels doivent payer les bennes et le recyclage. 

L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie

Le dernier jour de notre voyage, nous avons eu l'opportunité de visiter deux très grandes institutions de plus de 250 résidents chacune, à Vilnius, institutions rencontrées en mai 2017. Depuis, AIMA a envoyé 4 semi-remorques à ces structures et ce fut un grand plaisir de découvrir les lieux parsemés de mobilier français, mais surtout, de mesurer la reconnaissance des personnels soignants et de la direction. 

 

L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
Les lits médicalisés électriques et les matelas sont la priorité des institutions, pour le confort des résidents mais aussi des personnels soignants qui peuvent ainsi soulager leur dos.
Les lits médicalisés électriques et les matelas sont la priorité des institutions, pour le confort des résidents mais aussi des personnels soignants qui peuvent ainsi soulager leur dos.
Les lits médicalisés électriques et les matelas sont la priorité des institutions, pour le confort des résidents mais aussi des personnels soignants qui peuvent ainsi soulager leur dos.
Les lits médicalisés électriques et les matelas sont la priorité des institutions, pour le confort des résidents mais aussi des personnels soignants qui peuvent ainsi soulager leur dos.
Les lits médicalisés électriques et les matelas sont la priorité des institutions, pour le confort des résidents mais aussi des personnels soignants qui peuvent ainsi soulager leur dos.
Les lits médicalisés électriques et les matelas sont la priorité des institutions, pour le confort des résidents mais aussi des personnels soignants qui peuvent ainsi soulager leur dos.

Les lits médicalisés électriques et les matelas sont la priorité des institutions, pour le confort des résidents mais aussi des personnels soignants qui peuvent ainsi soulager leur dos.

Venons-en aux besoins prioritaires des institutions :

. lits fonctionnels électriques avec leurs matelas,

. mobilier de chambre (chevets, adaptables, fauteuils et chaises lavables),

. des commodes et armoires de rangement,

. du matériel médicalisé (fauteuils roulants, chaises de douche à roulettes ou fixes, déambulateurs, lève-malades, baignoires mobiles, brancards, tables de massage, claustras de séparation), 

. du matériel technique : chariots de ménage, de distribution de repas, de distribution de médicaments, chariots de linge, de tri sélectif, chariots en inox... 

. Tables et chaises de restauration ou de salle de spectacle... 

 

Autant VALDELIA que AIMA, nous avons vraiment apprécié la qualité, l'intérêt et le sérieux du programme organisé par l'établissement dirigé par Vytautas Gricius et Migle Maniusyte. 

 

Ils ont apporté un soin particulier à nous faire découvrir leurs réalités, leurs points forts et leurs besoins, grâce aux deux associations de directeurs d'établissement qui pourront transmettre à leur réseau l'information sur les actions de partenariat possibles.

Lors de la dernière soirée, nous avons vécu un moment chargé d'émotions, lorsque les directeurs présents ont montré des signes de reconnaissance indéniables, par la remise de "diplôme de gratitude" à Valdelia et Aima.

"Nous sommes sincèrement reconnaissants à Valdelia et Aima pour leur large contribution à créer de meilleures conditions de vie et de travail au sein des institutions sociales Lituaniennes. Le mobilier, le matériel médical et de soin que vous nous avez fait parvenir, ont largement contribué à l'amélioration de nos services. Merci pour toutes vos attentions, votre travail formidable et le temps consacré à rendre plus décent le quotidien des personnes en situation précaire. Que cet excellent travail vous apporte le succès. Nous croyons que le bénévolat et la gentillesse sauveront le monde"

Le premier voyage d'AIMA en Lituanie en mai 2017 a permis d'accentuer l'élan de solidarité initié en 2014, 2015 et 2016 en Lituanie, avec trois camions envoyés à SKEMAI et JOTAINAI. En 2017, AIMA a envoyé 8 semi-remorques en Lituanie et nous savons que, désormais, plusieurs établissements font aujourd'hui confiance à VALDELIA et AIMA pour leur envoyer des lits électriques, du mobilier et du matériel professionnel de qualité. 

Un grand merci à tous ceux qui nous ont reçus et qui réalisent au quotidien un travail de qualité auprès de leurs aînés pour soulager leurs peines et leur offrir des jours sereins. Je veux me rappeler les propos d'une cadre administrative nous racontant avec dynamisme et coeur ses combats pour que chaque résident puisse bénéficier d'une chambre individuelle avec salle de bains attenante : "Nous préparons notre avenir, tôt ou tard, nous nous retrouverons à la place de nos résidents, et tous nos efforts actuels auront leurs récompenses".  

Un grand merci à tous nos généreux donateurs français qui préfèrent donner et réemployer que jeter et recycler... 

Bientôt la Lituanie n'aura plus besoin de nous tellement leur dynamisme est fort. Déjà, l'idée du réemploi solidaire se développe sur place : un des directeurs nous a fièrement montré son bureau : cadeau d'une grande entreprise locale qui changeait son mobilier et a décidé d'offrir l'ancien, en parfait état, à la maison de retraite voisine ! Un exemple à suivre... 

Quelques images des rencontres fructueuses... 

L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
L'éco-organisme VALDELIA, avec AIMA, favorise et encourage le réemploi du mobilier professionnel en Lituanie
 

... / ... Lire la suite


Nous commençons à charger notre 111ème camion ce lundi 9 mai après-midi, dans les locaux prêtés gracieusement par la municipalité de Sauveterre de Béarn.. 

Ce camion partira le lendemain, à Riga, pour une maison de retraite privée qui finance les frais de transport : Fonds VIA VERITAS. 

Ce qui marque un tournant peut-être pour nos convois humanitaires, c'est que cette fois-ci, le directeur de l'institution ainsi que deux responsables sont venus passer quelques jours à la rencontre d'AIMA et ont choisi et mis de côté le matériel médicalisé, le linge de maison, les fauteuils roulants et tout ce qu'ils ont besoin et qui était disponible à Sauveterre de Béarn. 

En visitant nos recycleries de mobilier de particuliers et de matériel professionnel à Came et Salies de Béarn, ils ont même trouvé leur bonheur et acheté du mobilier à tout petit prix que l'équipe d'AIMA a rajouté dans le camion pour eux. 

Le chargement commence par le fait de vider dans le 38 tonnes deux fourgons... 

Petit compte-rendu en images du 111ème camion envoyé par AIMA, cette fois-ci pour RIGA, en LettoniePetit compte-rendu en images du 111ème camion envoyé par AIMA, cette fois-ci pour RIGA, en Lettonie
Petit compte-rendu en images du 111ème camion envoyé par AIMA, cette fois-ci pour RIGA, en LettoniePetit compte-rendu en images du 111ème camion envoyé par AIMA, cette fois-ci pour RIGA, en Lettonie
Petit compte-rendu en images du 111ème camion envoyé par AIMA, cette fois-ci pour RIGA, en LettoniePetit compte-rendu en images du 111ème camion envoyé par AIMA, cette fois-ci pour RIGA, en Lettonie
Petite anecdote : pendant le chargement, un habitant de Sauveterre est venu deux fois avec sa voiture, nous apporter des couvertures, du linge de maison, deux étagères et un lot de jolies peintures qui ont été aussitôt chargés ! Un grand merci

Petite anecdote : pendant le chargement, un habitant de Sauveterre est venu deux fois avec sa voiture, nous apporter des couvertures, du linge de maison, deux étagères et un lot de jolies peintures qui ont été aussitôt chargés ! Un grand merci

Petit compte-rendu en images du 111ème camion envoyé par AIMA, cette fois-ci pour RIGA, en Lettonie
Petit compte-rendu en images du 111ème camion envoyé par AIMA, cette fois-ci pour RIGA, en Lettonie
Petit compte-rendu en images du 111ème camion envoyé par AIMA, cette fois-ci pour RIGA, en Lettonie
Petit compte-rendu en images du 111ème camion envoyé par AIMA, cette fois-ci pour RIGA, en Lettonie
Petit compte-rendu en images du 111ème camion envoyé par AIMA, cette fois-ci pour RIGA, en Lettonie
Petit compte-rendu en images du 111ème camion envoyé par AIMA, cette fois-ci pour RIGA, en Lettonie
Petit compte-rendu en images du 111ème camion envoyé par AIMA, cette fois-ci pour RIGA, en Lettonie

 

... / ... Lire la suite


Amies trocoeuses et trocoeurs bonjour !

Merci de lire avec attention ce message, qui envisage l'avenir après «  Le Coin du Trocoeur » de Bardos.

     Le « Coin du Trocoeur » de Bardos, après 9 ans de services rendus, fermera ses portes le samedi 30 juin 2018, lors d’une dernière braderie. En effet, la Mairie de Bardos, qui a soutenu cette innovation sociale par la mise à disposition gracieuse des locaux depuis 9 ans, a aujourd'hui un projet ambitieux pour la commune et le territoire et a demandé à AIMA de quitter les lieux, ce que nous ferons comme nous nous y étions engagés.

     Le modèle économique d'AIMA, avec ses 11 salariés, basé sur les contrats aidés (huit), doit être repensé rapidement. Il est, en effet, plus que probable que le gouvernement continue à réduire ce dispositif d'aides.

     Cela nous donne la certitude qu'AIMA ne peut plus se permettre de détacher des salariés sur une bourse d'échanges ne générant, par définition, que peu de rentrées financières. Nous pensons aussi qu'un Coin du Trocoeur peut fonctionner uniquement avec des bénévoles, comme à Salies-de-Béarn, géré principalement par Jeanine et Nadia que beaucoup d'entre vous connaissent.

Jusqu'à présent, et depuis neuf ans, AIMA a pu faire fonctionner "Le Coin du Trocoeur", à Bardos,

Car :

- En plus de la mise à disposition gracieuse des locaux, toutes les charges autres que salariales (entretien, parking, électricité, eau, …) étaient supportées par la commune.

- Les salles du catéchisme, aimablement prêtées par la Paroisse pour les braderies, permettaient, en augmentant sensiblement l'espace de vente, que ces 5 manifestations annuelles financent une partie importante du salaire de Martine Péré.

     Alors, au moment où la Mairie de Bardos nous demande de partir au 30 Juin 2018, AIMA a d'abord envisagé de transférer le « Coin du Trocoeur » au « Hangar du Trocoeur », à Came.

 

Mais :

- Il n'y a à Came aucune possibilité de disposer de locaux supplémentaires pour les braderies.

- La place pour le troc (100 m²) diminuerait automatiquement l'espace occupé par la recyclerie (actuellement 400 m2) créée en 2014, donc le nombre d'objets proposés, donc les recettes pour financer les 5 salariés de ce lieu.

- Le décès d'Olivier Moutel (le 24 avril dernier), le référent du Hangar d'AIMA de Salies-de-Béarn, nous a amenés à reconsidérer la question de la répartition des moyens humains entre Came et Salies. Came, pour 400 m² de surface, compte 5 salariés, Salies en compte autant pour 2000 m² et 500 m² pour le troc.

- AIMA a donc proposé à Martine PERE une mutation à partir du 1er juillet 2018 dans les recycleries de Salies-de-Béarn, en répartissant ses 30 heures de travail hebdomadaires sur 4 jours au lieu de 5, ce qui représente pour elle 60 kms de plus par semaine, mais lui évite de travailler chaque Samedi après-midi comme actuellement.

 

... / ... Lire la suite



AIMA

Fermer Qui sommes-nous ?

Fermer Le coin du TroCoeur

Fermer Le jardin du troCoeur

Fermer Actions Internationales

Fermer Le Hangar du Trocoeur

Fermer Archives 2012

Fermer Archives

Fermer Archives 2013

Fermer Le Hangar PRO du Trocoeur, 2016

Agenda
EPILOGUE et INVITATION

EPILOGUE

Voilà !

Ami lecteur, vous venez de survoler quatorze années de notre vie.

Quatorze années de passion pour les Autres et leurs différences. Pour les rencontres et leurs surprises. Pour l'Homme, dans ses misères et ses grandeurs.

Et cela se traduit par nos cinq domaines d'action, chacun portant nos trois repères : solidarité, convivialité, lutte contre des gaspillages.

Vous vous en doutez : la tache est immense, même au niveau qui est le nôtre, même sans supporter la pression de résultats, même si des messages de reconnaissance nous réchauffent souvent le coeur.

Alors, ami lecteur, venez. Venez voir par vous-même, si on ne s'est pas égaré en chemin. Si les buts qu'on poursuit ne sont pas évanescents. Si les valeurs qu'on défend sont encore au goût du jour.

Alors, peut-être, l'envie vous prendra-t-elle de nous accompagner, un temps...

Visites

 393960 visiteurs

 8 visiteurs en ligne

^ Haut ^