HORAIRES d' OUVERTURE DES SITES

LE HANGAR d' AIMA, à SALIES :

Lundi, Mardi, Jeudi, Samedi de 10 heures à 17 heures (journées continues)

ATTENTION : La bourse d'échange - "Le Coin du Trocoeur" du Hangar d'AIMA - n'est ouverte que le Lundi et le Jeudi, de 10 heures à 17 heures,

et tous les premiers Samedis du mois - soit Samedi 4 Novembre - de 10 heures à 17 heures.

LE HANGAR du TROCOEUR, à CAME :

Lundi, Mardi, Jeudi, de 10 heures à 17 heures (journées continues)

et tous les premiers Samedis du mois - soit Samedi 4 Novembre - de 10 heures à 17 heures

LE COIN du TROCOEUR, à BARDOS :

Lundi, Mardi, Jeudi, de 10 heures à 17 heures (journées continues)

Et Vendredi et Samedi, de 14 à 17 heures

Prochaine braderie : Samedi 2 Décembre, de 10 heures à 17 heures

Pour la préparer Fermeture du "Coin du Trocoeur", à partir du Mardi 29 Novembre, 17 heures.

Réouverture : Mardi 5 Décembre, 10 heures.

 

 

 

 

                               

   

ECHOS d'AIMA
Contact

06 83 56 54 49

05 59 56 43 51

aima.letrocoeur@gmail.com

AIMA
au Bourg
64520 CAME

JARDIN du TROCOEUR
Diaporama

AIMA

Jardin du TroCoeur

Recherche



Le coin du TroCoeur - On peut faire des choses extraordinaires, sans argent !

Présidente de l'association à l'origine du Coin du Tro Coeur, mon désir, mon rôle, est de veiller à ce que ce projet s'épanouisse et puisse perdurer autour de valeurs fortes, en semant un peu de bonheur de ci, de là...

Je viens de retrouver dans les archives ce texte écrit en décembre 2009, concernant l'argent de AIMA et ce que l'on choisit de faire avec.


"Ecoute le plus simple, c'est d'en reparler tous ensemble et de faire une proposition concrète le vendredi 8 lors de la réunion d'équipe, en préparant par avance les courriers, etc...
Alors, encore une fois, on attend, ce n'est pas grave, toutes choses arrivent au bon moment pour qui sait attendre : je viens de récupérer un nouveau chauffage au gaz à la déchetterie...

Avec Robert Gibelin, responsable de la Croix Rouge de St Jean Pied de Port et l'électricien Alain, on est allé à Bayonne aujourd'hui, pour chiffrer les futurs néons supplémentaires pour améliorer la lumière dans le magasin : 1300 euros au minimum, écoeurant, exactement ce qu'on a gagné à la sueur de notre front à la dernière braderie ! Pour l'instant, c'est donc en attente. Discussion prévue avec l'équipe aussi le 8 janvier.

J'ai quand même acheté les grillages en plastic blanc pour la déco à l'entrée : 45 euros, mais ça me fait vraiment raler en fait, ça me gêne. Est-ce la bonne manière d'utiliser l'argent gagné par les bénévoles ? Améliorer le look du magasin ?

Depuis la création du Coin du Tro Coeur, dans une bâtisse à l'abandon depuis 5 ans et qu'on a réussi à transformer en magasin qui porte dignement ce joli nom de "magasin solidaire", grâce au bénévolat de professionnels (Alain : électricien, Gilbert : plombier, Jackie : menuisier), à l'aide de la paroisse, de la commune, grâce au travail des bénévoles, grâce aux dons des entreprises (étagères, portants, cintres, peintures...) on a réussi -avec donc un budget proche de ZERO- à Créer cette belle oeuvre sociale et surtout, à créer, quatre emplois, même s'ils sont pour l'instant précaires.

On s'est même offert le luxe de tout informatiser, grâce à des dons de particuliers, ou d'autres associations et au travail immense de Henri... Tout cela avec un budget proche de ZERO.

Bref, depuis un mois, j'ai l'impression d'avoir dépensé bien plus que depuis un an. Et je suis mal à l'aise. L'esprit du Coin du Tro Coeur n'est-il pas d'exister grâce au bénévolat, grâce aux dons, grâce au troc, grâce aux sponsors ? Ne faudrait-il pas chercher des sponsors qui nous donneraient ce dont on a besoin ? Des sacs poubelles par exemple, et tout ce dont on aurait besoin ?
Soyons patients, soyons actifs, demandons à des entreprises de nous soutenir et n'achetons que si nous ne pouvons fonctionner sans cela.

N'oublions pas que les gens viennent d'abord parce qu'ils y trouvent un avantage, ou parce qu'ils y voient un alternative au gaspillage, et parce qu'ils y sont assez bien accueillis.
L'apparence des locaux, la lumière, la chaleur ne sont vraiment pas prioritaires, à mon avis : la preuve ? Les gens viennent de plus en plus nombreux. Et si on leur explique qu'on recherche des chauffages gaz ou à pétrole qui fonctionnent, peut-être qu'ils nous aideront, plus que d'acheter un nouveau chauffage à 150 euros...

Ne pourrait-on pas rajouter aux principes du Coin du Tro Coeur d'essayer toujours, prioritairement, de trouver tout moyen ou toute idée afin d'obtenir gratuitement ce dont on a besoin, en compétence, en matériel, avant de penser à acheter ?

On a créé un VRAI magasin, SANS ARGENT, grâce à des gens formidables, généreux. On est en 2010 bientôt, dans une société fondée sur l'argent, on en entend dire très souvent "sans argent, on ne peut rien faire" ! Et bien si : LE COIN DU TRO C OEUR nous apporte la preuve qu'on peut faire des choses extraordinaires, sans argent, avec la bonne volonté des gens qui se sont réunis autour de cette idée de solidarité, d'entraide, d'anti-gaspi.

Alors, gardons cet esprit là, et faisons connaître nos besoins sur un grand panneau à l'entrée du magasin, allons à la rencontre des entreprises, non pour acheter, mais pour quémander ce qu'elles jettent, inventons de nouvelles déco avec des objets de récupération pour que notre magasin soit toujours beau, travaillons sur notre esprit d'accueil et d'entraide et d'écoute, et nous verrons que cette belle aventure continuera et s'épanouira."
 
Sigrid DUMAZ
 
 

Date de création : 01/10/2012 @ 18:30
Dernière modification : 01/10/2012 @ 18:30
Catégorie : Le coin du TroCoeur
Page lue 4878 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


AIMA

Fermer Qui sommes-nous ?

Fermer Le coin du TroCoeur

Fermer Le jardin du troCoeur

Fermer Actions Internationales

Fermer Le Hangar du Trocoeur

Fermer Archives 2012

Fermer Archives 2013

Fermer Le Hangar PRO du Trocoeur, 2016

Agenda
EPILOGUE et INVITATION

EPILOGUE

Voilà !

Ami lecteur, vous venez de survoler quatorze années de notre vie.

Quatorze années de passion pour les Autres et leurs différences. Pour les rencontres et leurs surprises. Pour l'Homme, dans ses misères et ses grandeurs.

Et cela se traduit par nos cinq domaines d'action, chacun portant nos trois repères : solidarité, convivialité, lutte contre des gaspillages.

Vous vous en doutez : la tache est immense, même au niveau qui est le nôtre, même sans supporter la pression de résultats, même si des messages de reconnaissance nous réchauffent souvent le coeur.

Alors, ami lecteur, venez. Venez voir par vous-même, si on ne s'est pas égaré en chemin. Si les buts qu'on poursuit ne sont pas évanescents. Si les valeurs qu'on défend sont encore au goût du jour.

Alors, peut-être, l'envie vous prendra-t-elle de nous accompagner, un temps...

Visites

 329367 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

^ Haut ^