HORAIRES UNIQUES sur les 4 sites d'AIMA

"Coin" et "Jardin du Trocoeur" à Bardos

"Hangar du Trocoeur" et "Hangar Pro" à Came

Lundi, mardi et jeudi : 10h à 17h et vendredi de 14h à 17h

Exception : - le Coin du Trocoeur est aussi ouvert le samedi de 14h à 17

                     - Suite à de nombreuses demandes, les 2 Hangars de CAME seront aussi ouverts le premier Samedi de chaque mois,  Ainsi, ouverture du "Hangar du Trocoeur" et du "Hangar Pro" le Samedi 1er Avril, de 10 heures à 17 heures.

PROCHAINE BRADERIE AU "COIN DU TROCOEUR" : SAMEDI 22 AVRIL, de 10 heures à 17 heures

Troc de plantes, même jour, même lieu

(A troquer : vêtements d'hiver jusqu'au 15 Avril. Vêtements d'été à partir du 27 Avril)

 

                               

   

ECHOS d'AIMA
Contact

06 83 56 54 49

05 59 56 43 51

aima.letrocoeur@gmail.com

AIMA
au Bourg
64520 CAME

MAISON DE RETRAITE
Diaporama

AIMA

Jardin du TroCoeur

Recherche



Archives 2012 - Rapport Moral AG du 25.03.2012

 

Assemblée Générale du 25 Mars 2012

 

RAPPORT MORAL

 

Le 2 Avril 2002, il y a dix ans, AIMA prenait son envol.

Que de chemin parcouru pendant cette décennie !

Il serait long et fastidieux d'en faire le récit. Parlons simplement de l'année écoulée, puisque tel est l'objet de ce rapport. Année 2011 donc, marquée par une forte CROISSANCE de nos actions, tous azimuts.

Sans déflorer le rapport d'activités, juste quelques données :

STA70891STA70900

- 5 camions envoyés en Lettonie,

  • 650 adhérents au "Coin du Trocoeur" ,

  • DSCF0472280811st lon2des usagers de quatre institutions sociales régulièrement accueillis,

  • le mobilier de plus de 200 appartements récupérés, stlon2SAM 2646

  • un investissement considérable de dizaines de bénévoles, avec une floraison de nouvelles têtes ... de nouveaux bras, devrait-on dire.SAM 2707

  • l'embauche de Martine PERE, première salariée d'AIMA en CDI, SAM 2682 SAM 2668

  • un partenariat toujours aussi fort avec plusieurs associations. Entre autres, la communauté Emmaüs de Tarnos, l'antenne Croix-Rouge de Saint-Jean-Pied-de-Port, l'Entraide Paroissiale d'Anglet, le Secours Catholique de Bayonne, le Relais 64 de Pau … et j'en passe : désolé pour ceux que je n'ai pas cités et qui se reconnaitront. SAM 3463SAM 3994

  •  

Mais cette croissance s'est accompagnée de FRAGILITES. Autant de signaux d'alerte pour nous rappeler que rien n'est jamais acquis. Que l'humilité, garante de nouvelles progressions, doit nous habiter. Trois domaines de fragilités, donc.

  • Fragilité économique, d'abord. Qui s'en étonnera, dans le contexte actuel ? Même si nous avons pu compter sur le fidèle soutien de la Mairie de Bardos, un premier geste concret du Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques et d'un intérêt de la Fondation pour la Nature et pour l'homme, dite Fondation Nicolas Hulot, nous avons pu constater par ailleurs le désengagement de l'Etat, la complexité et le caractère aléatoire des demandes de subvention et la difficulté de faire partager des préoccupations sociales à des agents économiques.

  • Fragilité politique, ensuite. Hormis les appuis, essentiels, apportés par nos élus locaux, Messieurs les Maires de Came et de Bardos, Monsieur le Conseiller Général et Sénateur Lasserre, une innovation sociale, comme "Le Coin du Trocoeur" trouve, en fin de compte, encore peu d'échos auprès des élus. SAM 0402SAM 1301-copie-1

  • Fragilité des relations humaines, enfin. Car quand un grand nombre d'individus choisissent de s'associer dans un collectif, des personnalités, des histoires de vie, des caractères différents se croisent, parfois se choquent, se rencontrent, parfois s'affrontent. SAM 1252

 

Nous avons dû certaines fois, pour surmonter des moments difficiles ou des tensions, rappeler les intérêts de l'oeuvre commune et les valeurs fondamentales qui nous réunissent. Déclinons-les de nouveau pour mesurer leur mise en application.

2011-09-10 13.53.17SAM 1393

LA CONVIVIALITE était bien souvent au rendez-vous. Substrat de nouvelles et riches relations, elle permet de donner, à de nouveaux bénévoles, l'envie de nous rejoindre. Elle permet d'offrir, à des "fragilisés" par la Société, à des "cassés" par la Vie, des temps de répit et de sérénité. Elle permet à nous tous de connaître des moments de plaisir, de bonheur parfois. Protégeons-là comme une fleur précieuse, même s'il arrive que la suractivité, l'énervement, la pression des évènements, la mettent à mal. SAM 1342SAM 1354

Ne la sacrifions jamais à l'efficacité, car sans l'ambiance créée "au cul des camions", ou lors de la soirée couscous, ou encore dans les espaces occupés par AIMA ; sans la qualité des accueils et le souci des Autres ; sans le respect qu'on s'efforce d'ériger en règle d'or ; PEU DE CHOSES POURRAIT SE FAIRE.

 

L'ANTI-GASPI se retrouve au quotidien. Grâce au concept de l'échange. On peut estimer à 50000 - cinquante mille ! - le nombre d' objets qui ont retrouvé une seconde vie, en changeant de propriétaire, dans le creuset du "Coin du Trocoeur". Et des camionnettes du Relais 64 ont récupéré des tonnes de vêtements en vu de recyclage. Et "Le Jardin du Trocoeur" est positionné comme "Jardin de démonstration" et lieu de formation par Bil ta Garbi pour aider à la diffusion de bonnes pratiques en matière de compostage et de gestion de déchets végétaux.

SAM 1652SAM 2696

Quant à LA SOLIDARITE, notre finalité première, il nous semble être arrivé à construire un certain équilibre entre les réponses apportées à des besoins sociaux ici, en France, et à l'autre bout de l'Europe, en Lettonie.

Là, où les politiques sociales sont balbutiantes, des partenaires fiables et fidèles répartissent au mieux, auprès de centaines de familles démunies et d'institutions sociales mal équipées, l'aide humanitaire envoyée.

Ici, la bourse d'échanges etles bas prix pratiqués lors des braderies aident modestement certains à "joindre les deux bouts".

 

Et demain ?

 

Demain, pour 2012, je préfère ne pas parler d'objectifs car il n'est pas question d'adopter un langage entrepreneurial. Laissons-nous guider par des opportunités, qu'il nous faudra saisir, comme on a su le faire par le passé.

Pas d'objectifs précis, donc. Juste quelques rêves : SAM 12601327578027241

  • Que "Le Coin du Trocoeur" continue à satisfaire autant de Trocoeurs. Que ceux-ci se sentent peut-être un peu plus investis dans son fonctionnement et dans celui de l'Association. SAM 1651SAM 1723

  • Que "Le Jardin du Trocoeur", positionné clairement sur la conservation de variétés peu banales, la formation et l'hortithérapie, se structure davantage et que son aura garantisse sa pérennité.

  • Que d'autres bénévoles nous rejoignent, pour que l'on puisse, ensemble, encore mieux servir nos finalités. SAM 1260SAM 3261SAM 3691

  • Que, comme nous l'avons espéré tout au long de l'année écoulée, d'autres territoires s'approprient l'idée de la bourse d'échanges pour se doter à leur tour de "Coin du Trocoeur". Et que, très vite, « Le Coin du Trocoeur » made in AIMA puisse trouver dans les environs une place encore mieux adaptée qu'Eyhartzia, cette bâtisse chargée d'histoire et promise maintenant à un autre avenir. SAM 3723P3252161

  • Que, en résumé, et comme jusqu'à présent, des milliers de gens, bénéficiaires ou acteurs des actions menées par AIMA, y trouvent quelque chose, matériel ou non. Et s'imprègnent des valeurs humanistes qu'on s'efforce de porter.

SAM 1707SAM 1596

Et bien sûr, vous savez comme moi qu'il n'est pas de plus beaux rêves que ceux qui se réalisent ...aima [en couleur


Date de création : 17/04/2012 @ 00:13
Dernière modification : 19/03/2014 @ 15:36
Catégorie : Archives 2012
Page lue 4330 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


AIMA

Fermer Qui sommes-nous ?

Fermer Le coin du TroCoeur

Fermer Le jardin du troCoeur

Fermer Actions Internationales

Fermer Le Hangar du Trocoeur

Fermer Archives 2012

Fermer Archives 2013

Fermer Le Hangar PRO du Trocoeur, 2016

Agenda
EPILOGUE et INVITATION

EPILOGUE

Voilà !

Ami lecteur, vous venez de survoler quatorze années de notre vie.

Quatorze années de passion pour les Autres et leurs différences. Pour les rencontres et leurs surprises. Pour l'Homme, dans ses misères et ses grandeurs.

Et cela se traduit par nos cinq domaines d'action, chacun portant nos trois repères : solidarité, convivialité, lutte contre des gaspillages.

Vous vous en doutez : la tache est immense, même au niveau qui est le nôtre, même sans supporter la pression de résultats, même si des messages de reconnaissance nous réchauffent souvent le coeur.

Alors, ami lecteur, venez. Venez voir par vous-même, si on ne s'est pas égaré en chemin. Si les buts qu'on poursuit ne sont pas évanescents. Si les valeurs qu'on défend sont encore au goût du jour.

Alors, peut-être, l'envie vous prendra-t-elle de nous accompagner, un temps...

Visites

 280618 visiteurs

 7 visiteurs en ligne

^ Haut ^